• Après 12 ans de Chirac et 5 ans de Sarkozy, enfin un président de gauche!


    votre commentaire
  • VOTEZ!

    Par NICOLAS DEMORAND Directeur de Libération

    Rien n’est fait ni acquis. Rien. Maintenant que la campagne officielle est close, que radios et télévisions n’ont plus le droit de parler de politique, démarre le moment le plus important. Celui où les indécis finissent par décider. Où les abstentionnistes potentiels changent d’avis et se rendent aux urnes pour exprimer finalement un choix. Celui de la décantation démocratique après une campagne d’entre deux tours qui aura été marquée par un climat de violence verbale et parfois physique, à l’encontre notamment des journalistes. A droite, Nicolas Sarkozy a entretenu la stratégie de la tension, emmenant son camp dans la transgression de ses valeurs fondatrices. Quelle que soit l’issue du scrutin, le paysage politique en restera profondément, durablement et dangereusement transformé. A gauche, François Hollande a fait la démonstration qu’une autre vision de la politique, une autre conception de l’Etat, une autre politique européenne étaient non seulement possibles mais à portée de main. Et que la justice, pour finir, devait être la vertu cardinale des sociétés comme les nôtres, en crise profonde et en colère. Votez, donc.

    Et faites voter autour de vous pour transformer la fragile et anesthésiante virtualité sondagière en réalité politique. Pour mettre un terme à cinq années qui auront figé le pays dans ses peurs, attisé le poison du ressentiment et dressé les Français les uns contre les autres. Pour exercer pleinement cette immense parcelle de souveraineté qui donne à chacun le droit et le pouvoir enchanteur de déterminer l’avenir.


    votre commentaire
  • Le grand résistant est décédé mardi soir

    Raymond Aubrac, l'un des derniers cadres de la Résistance, est mort mardi soir à l'âge de 97 ans à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce, a indiqué mercredi matin sa fille à l'AFP.

    Co-fondateur du mouvement «Libération Sud», Raymond Aubrac était l'une des dernières personnalités de la Résistance à avoir connu Jean Moulin. Il était le dernier survivant des chefs de la Résistance réunis et arrêtés en juin 1943 à Caluire (Rhône) avec le chef du Conseil national de la Résistance (CNR).

    Sa femme Lucie Aubrac, elle aussi héroïne de la Résistance, est morte en 2007 à l'âge de 92 ans.

    En 1947 et 1950, il avait été témoin à charge lors des deux procès du résistant René Hardy (décédé en 1987), accusé d'avoir livré Jean Moulin à la Gestapo et acquitté au bénéfice du doute.

    De son vrai nom Raymond Samuel, il était resté un citoyen très actif et avait notamment été ovationné en février 2008 après un discours défendant la laïcité, lors du meeting de campagne de Bertrand Delanoë pour les municipales.

    (AFP)


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Je vous souhaite à tous une très bonne année 2012 ! Qu’elle vous apporte santé, bonheur, sérénité, amour, découvertes, plaisirs, voyages…et que vos souhaits les plus chers se réalisent !

    Le mien, vous le connaissez : que 2012 nous débarrasse de l’ignoble nabot ! Ce matin j’ai regardé dans ma boule de crystal et je vous livre en exclu ce que j’y ai vu : un deuxième tour Hollande-Le Pen. Le PS ayant oublié les classes populaires, la blonde aux yeux bleus récupère les voix des « invisibles ». Et l’électorat lepéniste traditionnel qui s’était tourné vers Sarkozy en 2007 retournera au bercail pour la prochaine présidentielle.

     800 000…c’est beaucoup. C’est le nombre de Français sous le seul de pauveté. Rappelons que dans le même temps les revenus des Français les plus riches ne cessent de croître malgré la crise.

    800 000…c’est énorme, et c’est même abject quand il s’agit d’un salaire mensuel (oui, mensuel ! et en euros bien sûr) payé en France : celui de Beckham au PSG (sans les sommes gigantesques que lui rapporte la publicité.) Mais 800 000 € par mois finalement ce n’est pas grand chose comparé au salaire qui sera versé au nouvel entraîneur de ce club.

     Temps magnifique pour un premier janvier, douceur exceptionnelle…on ne s’en plaindra pas ! Et une petite piqûre de rappel : le réchauffement climatique est une réalité, même si les media l’ont un peu oubliée, car il faut bien parler de la crise, des nouveaux rebondissements de l’affaire DSK…et du PSG.

     Sur le front de l’écologie, en 2011 on a jeté dans la poubelle des déchets non recyclables l’écolo des sociétés du Cac-40 et ex-participant au Paris-Dakar Nicolas Hulot. Longtemps chantre du nucléaire, l’animateur de TF1 (plus encore pour longtemps) a retourné sa veste peu de temps avant la primaire chez EELV, mais cela n’aura pas suffi. (petite parenthèse sur le « Dakar 2012» : 1 jour de course, 1 mort : très bonne moyenne !)

    En 2011 se seront écroulées les illusions autour du nucléaire. Energie sûre (voir Fukushima), énergie bon marché (voir les sommes gigantesques dépensées pour les EPR et les réticences à démanteler les vieilles centrales), énergie qui nous rend indépendants (alors que nous ne produisons pas d’uranium). Merci à Greenpeace, que l’on peut critiquer sur de nombreux points, mais dont les intrusions dans les centrales nucléaires françaises ont prouvé combien la sécurité de ces sites ultra sensibles est largement insuffisante.

     Quand mettra-t-on fin au gâchis énergétique ? La meilleure énergie est celle qui n’est pas consommée, mais dans une société qui fonctionne sur la sur-consommation, pas question de parler d’économie d’énergie ! Et que fera-t-on, dans quelques années, quand le pétrole sera devenu beaucoup trop cher ? Nous savons que la crise du pétrole est devant nous, mais aucun responsable politique ne semble l’avoir anticipée…alors on verra bien !

    Actuellement c’est la crise tout court qui sévit…mais encore une fois ce n’est pas la crise pour tout le monde : regardez la très bonne santé du marché du luxe, regardez le nombre de millionnaires qui chaque année s’accroît…Une minorité s’en met toujours plus plein les poches, pendant que les autres triment toujours un peu plus sur une planète toujours un peu plus crade : c’est le fameux slogan d’OWS (occupy wall street) : 99% contre 1%…Puisque nous sommes si nombreux, les choses ne pourront pas continuer ainsi éternellement.

    Jetons un œil vers la Tunisie, l’Egypte, la Libye. Qui aurait cru il y à peine un peu plus d’un an que ces gouvernements seraient renversés ? Pourtant cela s’est produit. Beaucoup d’opposants à ces régimes l’ont payé de leurs vies. Une révolution, c’est forcément sanguinolent, et si j’étais les « marchés » ou les agences de notation je ne ferais pas trop le fier en ce moment…

    Lisez la stratégie du choc de Naomi Klein :

    « Approfondissant la réflexion entamée avec son best-seller "No logo", Naomi Klein dénonce la tentative de prise de contrôle de la planète par un ultra-libéralisme mettant à contribution crises et désastres pour substituer la seule loi du marché aux valeurs politiques et culturelles des civilisations. Une histoire secrète du libre-échange remarquablement conduite et documentée. »

    http://livre.fnac.com/a2896625/Naomi-Klein-La-strategie-du-choc

    et le DVD tiré du livre, qui est un pavé :

    http://video.fnac.com/a2905522/La-Strategie-du-choc-DVD-Zone-2

     

    Cette périodes de crises est l’occasion parfois de belles réflexions, comme celles que l’on peut entendre sur le site de France Culture. Je vous conseille l’intervention de Bernard Stiegler du 20 décembre :

    http://www.franceculture.fr/2011-12-16-la-crise-et-nous


    votre commentaire
  • Encore une prise d'otages! Mais non allez, c'est une vieille blague de la droite, pour laquelle grève = prise d'otages. Je ne souhaite à aucun des membres de ce gouvernement magnifique d'être victime un jour d'une vraie prise d'otages, mais il faudrait quand même que quelqu'un leur rappelle ce que c'est...Sarkozy par exemple, le "héros" de la prise d'otages de Neuilly-sur-Seine en 1993.

    (oups! j'avais d'abord écrit: "prose d'otages"...)


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • " Soyez résolu de ne plus servir et vous voilà libre." La Boétie

    "Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve." Hölderlin


    votre commentaire