• * Nouveau scandale dans la France de la délation

    L'histoire remonte au mois de juillet. Mme M, équatorienne, emménage avec son fils dans le Ve arrondissement de Paris. Elle se rend donc à la mairie du Ve (dirigée par Jean Tiberi) pour inscrire son fils à l'école de son quartier. «Et là, curieusement, on lui demande si elle possède un titre de séjour, document qui n'a pas à être demandé lors d'une inscription scolaire», rapporte Réseau éducation sans frontière (RESF).

    Fin août, Mme M. reçoit une première convocation au commissariat. Inquiète, elle ne donne pas suite. Fin octobre, nouvelle convocation au commissariat, et cette fois la raison est donnée. "Motif : suite à l'inscription de votre enfant à l'école et votre situation alors irrégulière en France."

    Pour le collectif RESF, cela ne fait aucun doute : «Ce sont les services de la Mairie du Ve qui ont dénoncé la situation de Mme M. à la police.» Et ce ne serait pas une première selon Brigitte Wieser, porte-parole de RESF interrogée par Libération, qui rappelle que «des dénonciations de ce genre sont assez fréquentes dans les villes de province... On a déjà vu par exemple des sans-papiers arrêtés à leur sortie de l'hôpital !»

    «Les droits fondamentaux sont bafoués: si un sans-papiers ne peut même plus avoir accès aux soins ou même inscrire son enfant à l'école, c'est vraiment grave» s'indigne Brigitte Weiser, rappelant que «les rafles sont également de plus en plus fréquentes sur les lieux de travail... Du coup, on arrête les sans-papiers les plus intégrés dans la société!» Et de reprendre l'exemple de Mme M. Elle avait déposé une demande de régularisation dans le cadre de son travail. Femme de ménage, «elle a un contrat de travail en bonne et due forme».

    Marie Piquemal, Libération

    * Les journalistes de France Culture ne manquent pas d'humour (je cite):

    Nicolas Sarkozy piqué au vif. La vente de la poupée vaudou à son effigie n'est pas interdite après un jugement en référé prononcé par le tribunal de Grande Instance de Paris. Selon les juges, le droit à l'image du président de la République n'est pas atteint car on reste dans "le droit à l'humour". Le chef de l'état a donc fait appel. Il été "mara-débouté".

    * Hé oui, Monsieur Sarkozy, la liberté d'expression et le droit à l'humour existent aussi dans la "patrie des droits de l'Homme." Il va falloir vous y habituez... Mais dites-moi, n'aviez-vous pas soutenu Charlie Hebdo lorsque ces derniers publièrent les caricatures de Mahomet, au nom du même droit à la liberté d'expression ?

    Bravo en tout cas, monsieur l'omni-président de la République, pour ce joli coup de pub: Nicolas Sarkozy, le manuel vaudou est en tête des ventes sur les sites d'Amazon et de la Fnac!

    * La casse de la Caisse d'Epargne par trois traders: seront-ils épargnés par la justice ?

    * le morceau du jour: Bloc Party / One month off


    votre commentaire
  • * Les marchés (et le monde) s'en tamponnent:

    "Quelque 30.000 civils ont fui l'avancée des rebelles dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) et se sont réfugiés dans le camp de Kibati à 10km au nord de Goma, a déclaré mardi le porte-parole du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Ron Redmond.

    Selon M. Redmond, la situation humanitaire est chaotique dans le camp de Kibati, où la population a triplé en l'espace de quelques heures devant l'afflux de réfugiés.

    Au total près d'un million de personnes sont déplacées par les combats dans la province du Nord-Kivu, a indiqué le HCR."

    (Associated Press)

    * Jean-Luc Mélenchon était ce matin l'invité d'RTL. Intervention toujours très pertinente, notamment sur le traité de Lisbonne.

    * "La lecture du quotidien économique Les Echos vous apprendra qu'en France, plus de 7.000 foyers fiscaux "aisés" n'ont pas payé d'impôt sur le revenu en 2007. Pas un sou en provenance de gens qui disposaient pourtant l'an dernier d'un revenu fiscal de référence supérieur à 97.500 euros, autant dire 100.000 : c'est beaucoup plus simple. A l'origine de cette situation : la dernière réforme du barème de l'impôt, et l'effet des niches fiscales dont le Parlement enrichit (...) régulièrement la liste. Dans notre pays, les 100 contribuables qui allègent le plus leur charge fiscale au moyen de ces "niches" réalisent chacun une économie moyenne d'un million 130.000 euros." Frédéric Pommier, France Inter

    * " Publié lundi par le quotidien italien La Repubblica, le texte de soutien à l'auteur de Gomorra Roberto Saviano menacé de mort par la camorra napolitaine, a recueilli 111 000 signatures en deux jours.

    Six prix Nobel, dont l'écrivain turc Orhan Pamuk, le dramaturge italien Dario Fo et l'auteur allemand Günter Grass ont publié lundi en Une du quotidien italien La Repubblica une pétition de soutien à Roberto Saviano, menacé de mort par une faction de la camorra napolitaine.

    Le texte, qui rappelle à l'Etat italien son devoir de protection de l'auteur de Gomorra (Gallimard), a recueilli en deux jours plus de 111 000 signatures et l'appui de nombreux intellectuels dont les écrivains Jonathan Franzen, Javier Marias, Martin Amis ou encore José Saramago, et des hommes politiques comme Walter Veltroni, chef du Parti démocrate italien.

    Roberto Saviano, qui vit caché depuis deux ans sous la protection de gardes du corps, a annoncé mercredi 15 octobre son souhait de quitter l'Italie avant Noël." Livreshebdo.fr

    http://www.repubblica.it/speciale/2008/appelli/saviano2/index.html

    * le morceau du jour: Halo / Bloc Party


    votre commentaire
  •  

    ... votre boîte aux lettres n'en sera que plus belle!


    votre commentaire
  • * Une action d'ATTAC qui me redonnerait bien envie d'adhérer à nouveau à l'assoc:

    "Une vingtaine de militants du mouvement Attac ont fait irruption à la Bourse de Francfort pour dénoncer le fonctionnement des marchés financiers, a constaté un journaliste de Reuters.

    L'incident a duré quelques minutes. Les manifestants ont réussi à déployer une banderole aux couleurs de l'association altermondialiste sur l'écran géant diffusant l'évolution de l'indice DAX.

    Trois agents de sécurité ont rapidement évacué les fauteurs de trouble, qui portaient des banderoles appelant à "désarmer les marchés financiers" ou soulignant que "nos vies et l'environnement valent plus que vos actions".

    Selon un trader, qui a dénombré entre 20 et 25 manifestants, les protestataires ont répandu des milliers de tracts au sol avant de partir.

    Dans un communiqué réclamant la fermeture du "casino boursier", l'organisation Attac écrit que "la crise financière est un symptôme d'un mal plus profondément enraciné: celui d'un système économique qui même lorsqu'il fonctionne correctement subordonne tous les objectifs sociaux à la valeur pour les actionnaires et aux profits des investisseurs, au détriment des emplois, de l'égalité sociale et de la protection de l'environnement".

    Kai Pfaffenbach, version française Henri-Pierre André (Reuters)


    votre commentaire
  • * " Le tribunal correctionnel de Laval a mis jeudi en délibéré au 6 novembre son jugement dans l'affaire d'un homme poursuivi pour "offense au chef de l'Etat" après avoir brandi en août une affichette portant la mention "Casse-toi pov'con" devant la voiture de Nicolas Sarkozy.

    Hervé Eon, militant de RESF et proche des mouvements altermondialistes avait été interpellé le 28 août à Laval par deux policiers en civil alors qu'il roulait à vélo près du boulevard où la voiture présidentielle s'apprêtait à passer.

    Au passage de la limousine, il avait réussi à sortir sa pancarte, qu'il voulait initialement brandir lors d'une manifestation en faveur des sans-papiers prévue à l'occasion de la visite de M. Sarkozy." (AFP)

    On est avec toi, Hervé! Et on signe la pétition!

    Sarkozy compte-t-il poursuivre les milliers d'internautes du groupe "Casse-toi pov' con!" de Facebook ?

    * La crise a du bon: Le chiffre d'affaires des casinos a baissé de 13 % depuis le début de l'année. Les chantres du libéralisme vont encore radoter: "Attention, des emplois sont supprimés!". On peut facilement leur répondre que les jeux de hasard sont une véritable addiction pour certains, que ce sont les plus pauvres qui dépensent le plus proportionnellement à leurs revenus.

    Les casinos devraient être interdits. Comme tous les autres jeux de hasard. Tout le monde sait que l'argent ne fait pas le bonheur, alors... ? Pendant ce temps la Française des Jeux se gave du RMI de trop de personnes qui n'ont plus qu'elle pour rêver.

    La vraie richesse est hors du domaine économique: ce que l'on apprend, ce que l'on vit avec les autres...

    * "Si chacun ne conservait que ce dont il a besoin, nul ne manquerait de rien, et chacun se contenterait de ce qu'il a." Gandhi

    * On s'en fout: Le dernier album de Johnny Hallyday s'intitule "ça ne finira jamais".

    * Tutto va bene / Camille Bazbaz


    2 commentaires
  • * A ne rien y comprendre. 456 visiteurs de ce blog hier, alors qu'en moyenne c'est plutôt une centaine. Est-ce que les statistiques de blogg.org sont vraiment fiables?

    * Blank page / The Smashing Pumpkins


    2 commentaires
  • * Witches! Witches! Rest now in fire / Get well soon

    votre commentaire
  • * Pour les marchés, l'Etat et l'argent public sont là pour sauver le système, pas pour le réformer. Les Bourses font le pari que les grandes déclarations d'aujourd'hui, n'engageront plus grand monde demain. Que le rêve d'une nouvelle régulation mondiale de la finance restera une bonne blague que les banquiers aimeront se raconter dans quelques années. Aujourd'hui, elles font profil bas, juste le temps de se faire oublier.

    Grégoire Biseau, Libération

    D'après un rapport de l'ONU sur "l'Etat des villes du monde":

    Depuis cette année, plus de la moitié de l'humanité vit en ville. Près de 700 villes nouvelles, hébergeant plus de 250 millions d'habitants, se sont créées depuis les années 1990. Des mégapoles de plus de 20 millions d'habitants se forment : après Tokyo et Mexico viendront bientôt Bombay, Dacca, Sao Paulo, Karachi... Pour l'ONU, "le XXIe siècle est le siècle des villes", et cette urbanisation du monde bouleverse les équilibres économiques, sociaux et écologiques de la planète.

    "Les pays en développement sont responsables de 95 % de la croissance urbaine mondiale et absorbent 5 millions de nouveaux urbains chaque mois", contre 500 000 dans les pays développés"

    "Les plus grandes villes des Etats-Unis ont des niveaux d'inégalité comparables à ceux d'Abidjan, de Nairobi ou de Buenos Aires"

    Le rapport pointe ainsi l'extrême vulnérabilité de villes comme Dacca, dont les 13 millions d'habitants sont déjà régulièrement victimes des inondations, Alexandrie, où 2 millions de personnes devraient abandonner leur logement si la mer montait de 50 cm, ou Lagos, dont la plupart des 10 millions d'habitants vivent à moins de 2 m au-dessus du niveau de la mer.

    Mesurant la contribution des villes au réchauffement climatique, le rapport indique que "ce n'est pas le degré d'urbanisation d'un pays ou la taille d'une ville qui détermine la quantité de gaz à effet de serre émise par personne", mais plus la structure de la ville, les modes et les niveaux de vie, les politiques environnementales. Ainsi, "la mégapole de Sao Paulo produit un dixième des émissions de San Diego, bien que cette dernière ait un quart de la taille de la première".

    Grégoire Allix, Le Monde

    * le morceau du jour: Les persiennes / Noir Désir


    votre commentaire
  • * Il y a des bloggeurs pervers qui donnent des titres racoleurs à leurs billets, de façon à ce que leurs blogs soient vus par beaucoup de lecteurs... Souvent le contenu du billet n'a rien à voir avec le contenu.

    * Plus on communique, moins on se parle.

    * le morceau du jour: Grip like a vice / The Go! Team


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires